Navigation und Service

Inhalt

Après les attentats terroristes de Paris

Pour la liberté, contre la haine

Aux côtés de chefs d’État et de gouvernement du monde entier, la chancelière fédérale ainsi que des membres du conseil des ministres fédéral ont pris part à la manifestation de solidarité en hommage aux victimes à Paris. « Nous nous associons étroitement à nos amis français », a affirmé Angela Merkel.

La chancelière fédérale Angela Merkel, le président français François Hollande et d'autres chefs d'État manifestent à Paris Les chefs d'État et de gouvernement manifestent aux côtés de centaines de milliers de personnes dans Paris Foto: Bundesregierung/Kugler

La marche de solidarité à Paris montre que « beaucoup de personnes s'engagent en faveur des idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité », a déclaré la chancelière fédérale après la manifestation.

Mme Merkel a encore affirmé : « Nous sommes fiers d'être, après tous les événements de l'Histoire, les amis de la France, et de nous tenir en ces heures difficiles aux côtés de tout le peuple de France, et lui souhaitons beaucoup de courage. »

Les chefs d'État et de gouvernement d'une cinquantaine de pays ont, en même temps que des centaines de milliers de personnes à Paris, témoigné en signe de liberté et contre le terrorisme. Par leur participation, ils ont exprimé leur solidarité et leur compassion envers les proches des personnes qui ont perdu la vie dans l'attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo et dans un supermarché casher. La chancelière fédérale était accompagnée du ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et du ministre fédéral de l'Économie Sigmar Gabriel.

Inscription dans le registre de condoléances

Dès jeudi, Mme Merkel avait rendu hommage aux victimes en inscrivant dans le registre de condoléances de l'ambassade de France à Berlin : « Nos pensées vont aux citoyennes et citoyens de France, en particulier aux proches des victimes de cette attaque barbare ».

L'Allemagne et la France défendent ensemble les valeurs de la liberté et de la démocratie, toujours selon Mme Merkel. « La liberté de la presse est un élément fondamental des sociétés démocratiques. Nous ferons tout pour la protéger », a-t-elle ajouté.

Étroitement aux côtés de la France

Dans un télégramme de condoléances adressé mercredi dernier au président français François Hollande, la chancelière a fait part de son empathie envers les proches des victimes.

Mme Merkel a fait savoir à François Hollande qu'elle a reçu « avec une vive émotion la nouvelle de l'attentat odieux » commis à Paris contre la rédaction du journal. « Nous nous associons étroitement à nos amis français en ces circonstances douloureuses », a-t-elle assuré.

Dans son courrier de condoléances, la chancelière a exprimé aux Français la sympathie de la population d'Allemagne « et toute [sa] compassion personnelle ». Elle a transmis aux familles des victimes ses sincères condoléances.

Montag, 12. Januar 2015