Navigation und Service

Inhalt

Discussion entre la Fédération et les Länder

« Nous devons nous montrer très prudents »

La réduction des contacts porte ses fruits. Pourtant, à l’heure qu’il est, les nouveaux variants du coronavirus SARS-CoV-2 se propagent rapidement. Le gouvernement fédéral et les Länder ont donc pris la décision de prolonger jusqu’au 7 mars les mesures de restriction des contacts actuellement en vigueur. Les prochaines semaines seront « décisives », a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel.

Sur la photo : la chancelière Angela Merkel, Michael Müller, maire et chef du gouvernement du Land de Berlin, et Markus Söder, ministre-président du Land de Bavière Une approche commune : la chancelière Angela Merkel, Michael Müller, maire et chef du gouvernement du Land de Berlin, et Markus Söder, ministre-président du Land de Bavière, font le point à l’issue de la conférence Fédération-Länder Foto: Bergmann/Bundesregierung

Les cas de contamination au coronavirus SARS-CoV-2 affichent un net recul, alors que les contaminations à ses variants, plus contagieux, sont en augmentation. Face à ces évolutions antagonistes, la Fédération et les Länder ont prolongé, jusqu’au 7 mars en principe, les mesures de lutte contre la pandémie tout en ouvrant des perspectives.

Nous pouvons « nous féliciter » de la baisse du nombre de cas positifs, a ajouté mercredi la chancelière fédérale Angela Merkel à l’issue de la visioconférence avec les cheffes et les chefs de gouvernement des Länder, rappelant toutefois que la prudence était de rigueur. Les mutations pourraient entraîner une troisième vague « contre laquelle nous devons nous prémunir ». Dans ce contexte, les semaines qui nous séparent de la mi-mars seront « décisives », a-t-elle insisté. Face à la rapidité de propagation des nouveaux variants, il est impératif que, dans ce laps de temps, le nombre de nouveaux cas baisse.

Reconduction des mesures de lutte contre la Covid-19

Les mesures de restriction des contacts applicables jusqu’ici sont prolongées jusqu’au 7 mars. La règle d’or – « restons chez nous » – demeure le principal levier pour combattre la pandémie, y compris face à ce nouveau facteur de risque que constituent les mutations du virus. En d’autres termes : les réunions privées doivent rester limitées aux membres d’un même foyer plus une seule personne extérieure. Le port de masques chirurgicaux ou de masques répondant aux normes KN95 ou FFP2 est obligatoire dans les transports publics et les magasins. Le télétravail doit être autorisé par les employeurs dans toute la mesure du possible. Tous les voyages et déplacements privés non essentiels doivent être évités.

Et maintenant

La chancelière fédérale et les dirigeants des Länder ont pris les décisions suivantes pour les semaines et les mois à venir : 

  • Crèches et écoles : de nouvelles perspectives s’ouvrent pour les crèches et les écoles. Les Länder pourront en effet décider de la date et des modalités d’un retour à l’enseignement en présentiel ou à l’accueil des enfants dans les structures d’accueil préscolaire – progressivement et dans le respect du protocole sanitaire. Il conviendra par ailleurs de veiller à ce que les enseignants des écoles primaires ainsi que les éducatrices et les éducateurs puissent être vaccinés en amont, en attribuant à ce groupe de population un niveau de priorité vaccinale plus élevé. Mme Merkel a fait remarquer que ces catégories professionnelles n’avaient pas la possibilité de respecter la distanciation sociale nécessaire.
  • Les salons de coiffure pourront rouvrir : les salons de coiffure pourront rouvrir leurs portes à partir du 1er mars – à condition, bien sûr, d’adopter un protocole sanitaire, notamment le port de masques chirurgicaux, ceci dans l’intérêt de parts non négligeables de la population, et en particulier des personnes âgées.
  • Autres réouvertures : quelques autres secteurs se voient ouvrir des perspectives. Si le taux d’incidence sur 7 jours reste stable à moins de 35 nouveaux cas pour 100 000 habitants, les Länder pourront décider de nouvelles réouvertures progressives, à commencer par le commerce de détail, avec une jauge fixée à une personne pour 20 m², ainsi que les musées, les galeries et les entreprises de service impliquant une grande proximité physique.
  • Une application régionale des règles si le nombre de cas est trop élevé : les Länder et districts dont le taux d’incidence sur 7 jours serait trop élevé et ne tomberait pas en-deçà de 50 prolongeront ou durciront les mesures à l’échelle locale ou régionale.

Une nouvelle discussion entre la Fédération et les Länder est prévue pour le 3 mars.

Cliquez ici pour accéder à la dernière décision de la Fédération et des Länder en date du 10 février 2021 (en anglaise). Vous trouverez ici la précédente décision de la Fédération et des Länder en date du 19 janvier 2021 (en anglaise).

Mittwoch, 10. Februar 2021