Navigation und Service

Inhalt

Coup d'État militaire en Turquie

Angela Merkel dénonce une injustice contre le peuple

Angela Merkel a sévèrement condamné la tentative de coup d'État des militaires turcs. Il est tragique que tant de personnes aient dû la payer de leur vie : « Les chars dans les rues et les attaques aériennes contre son propre peuple sont une injustice ».

« Au nom de tout le gouvernement fédéral, je condamne avec la plus grande sévérité la tentative des unités militaires turques de renverser le gouvernement et le président élus de leur pays », a déclaré la chancelière fédérale Angela Merkel à Berlin, peu après son retour de l'ASEM (sommet Europe-Asie) en Mongolie. « Il est tragique que tant de personnes aient payé de leur vie cette tentative de coup d'État. » Il faut maintenant mettre un terme aux effusions de sang en Turquie, a-t-elle ajouté.

« En ces heures difficiles, c'est l'engagement envers la démocratie parlementaire et ses institutions, l'État de droit et la liberté qui nous guide », a martelé Mme Merkel. « Nous sommes guidés par la solidarité avec toutes les forces politiques du gouvernement et de l'opposition qui se sentent liées par ces valeurs. » C'est justement dans le traitement des responsables de ces événements tragiques de cette nuit que peut et doit se révéler l'État de droit.

Une partie des militaires turcs avait tenté vendredi soir (15 juillet) de s'emparer du pouvoir dans le pays. Plusieurs centaines de personnes ont sans doute perdu la vie dans la nuit de samedi au cours de cette tentative de coup d'État militaire. Le premier ministre turc Binali Yildirim a déclaré samedi matin que le gouvernement élu était toujours au pouvoir et avait la situation en main. À Berlin, la cellule de crise du ministère fédéral des Affaires étrangères observe l'évolution de la situation en Turquie.

Le coup d'État n'est pas une alternative à la démocratie

L'Allemagne est aux côtés de tous ceux qui, en Turquie, défendent la démocratie et l'État de droit. « Cela demeure le droit du peuple que de décider lors d'élections libres qui le gouverne », a rappelé Mme Merkel. Les changements politiques doivent être acquis dans le cadre des institutions politiques et selon les règles de la démocratie. « Les chars dans les rues et les attaques aériennes contre son propre peuple sont une injustice. »

Depuis les premières nouvelles des événements en Turquie, la chancelière a affirmé être « en contact permanent avec les responsables du gouvernement fédéral », notamment avec le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, avec le vice-chancelier Sigmar Gabriel et avec le chef de la Chancellerie fédérale Peter Altmaier. La cellule de crise du ministère des Affaires étrangères évalue constamment la situation en coopération avec les missions diplomatiques en Turquie.

« Nous enjoignons expressément tous les Allemands qui se trouvent actuellement en Turquie à suivre attentivement toutes les indications de notre ministère des Affaires étrangères concernant la situation sur place et à agir avec prudence en ces temps incertains », a déclaré la chancelière. Le ministère fédéral de la Défense est en lien étroit avec les soldats de la Bundeswehr stationnés à İncirlik afin de garantir leur sécurité à tout moment.

Samstag, 16. Juli 2016